Convention Collective Exploitation Cinématographique

La convention collective exploitation cinématographique (Brochure n° 3097, IDCC 1307) régit, sur le territoire métropolitain, les rapports entre les employeurs et les salariés de cette branche. Les grilles des salaires dans cette conventions ont été revues dans le cadre de la négociation annuelle obligatoire pour 2017. Nous vous présentons les nouvelles valeurs des salaires minima, ainsi que de certaines primes à prendre en compte en 2018.

 

convention collective exploitation cinématographique

REVALORISATION DE LA VALEUR DU POINT

L’avenant n° 61 (non étendu) du 11 juillet 2017  à la convention collective exploitation cinématographique revoit les salaires minima du personnel dans ce domaine.

En 2017, lors de la négociation annuelle obligatoire , les salaires du barème national sont augmentés de 1,10 %, sur la base de la nouvelle grille de classifications arrêtée par l’avenant n° 60.

A compter du 1er août 2017, la valeur du point a été revalorisée de 0,85 %, en étant portée à 5,3271 €. Le 1er janvier 2018, la valeur du point mensuel applicable a été de nouveau revalorisée de 0,25 % en étant ainsi portée à 5,3404 €.

Le même avenant introduit une nouvelle classification des emplois pour les salariés de la branche (entre autres, disparition de l’indice de référence 278). Selon celle-ci, les salaires minima sur une base de 151.67h/ mois sont toujours calculés en multipliant l’indice de référence par la valeur du point.

Nous vous présentons donc les nouvelles valeurs des salaires minima correspondant à cette augmentation, à prendre en compte en 2018 pour toutes les filières de l’exploitation cinématographique. Sachant que pour les employés des entreprises non adhérentes, ces minima seront applicables dès la parution de l’arrête d’extension (minima 2017 toujours en vigueur pour le moment*).

CONVENTION COLLECTIVE EXPLOITATION CINÉMATOGRAPHIQUE 2018


CoeffIndice de référenceAu 1-8-2017Au 1-1-2018
1502791486,26 €1489.97 €
1842801491.59 €1495.31 €
1892811496.92 €1500.65 €
1942831507.57 €1511.33 €
2142851518.22 €1522.01 €
2192861523.55 €1527.35 €
2242881534.20 €1538.04 €
2292901544.86 €1548.72 €
2342921555.51 €1559.40 €
2362961576.82 €1580.76€
2392981587.48 €1591.44 €
2403001598.13 €1602.12 €
2593221715.33 €1719.61 €
2653231720.65 €1724.95 €
2693271741.96 €1746.31 €
2753301757.94 €1762.33 €
2853341779.25 €1783.69 €
2903401811.21 €1815.74 €
3003501864.49 €1869.14 €
3254162216.07 €2221.61 €
3404302290.65 €2296.37 €
3494462375.89 €2381.82 €
3954792551.68 €2558.05 €
4004872594.30 €2600.77 €
4055022674.20 €2680.88 €
4205823100.37 €3108.11 €

*Les minima conventionnels de ces salariés encadrés aux coefficients 150, 184 et 189 sont inférieurs au SMIC 2018 (1 489.97 €). Pour ce salariés, c’est donc le SMIC qui sera considéré comme salaire de base (avenant n° 61 du 11-7-2017 non étendu).

PRIME DE PANIER ET PRIME DE NETTOYAGE DE VÊTEMENT

L’indemnité de repas et le remboursement de nettoyage de vêtement spécifiques à la convention collective exploitation cinématographique sont revues chaque année.

Voici les valeurs 2018 de ces deux primes :

  • prime de panier : 4,87 €
  • prime de nettoyage vêtement : 6,34 €

Les salariés qui y ont droit sont les agents administratifs, techniciens de maintenance, opérateurs chefs d’équipe, opérateurs hautement qualifiés, opérateurs chefs, responsables hall, personnel de cabine, personnel de caisse, de contrôle et de hall, personnel de placement.

Les directeurs et les agents administratifs ne bénéficient pas du remboursement de nettoyage de vêtement.

 

Dernière mise à jour le 6 mars 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *